Diaporama
Diaporama

DROIT IMMOBILIER

Vous êtes ici :

LE DROIT IMMOBILIER : FONDEMENTS ET APPLICATIONS

Le droit immobilier est une branche du droit civil qui régit les relations juridiques portant sur les biens immobiliers. Il englobe un large éventail de sujets, allant de l’acquisition et de la vente de biens immobiliers à la gestion locative, en passant par la construction et l’aménagement du territoire. Voici un aperçu des principaux aspects du droit immobilier :

1. Acquisition et Vente de Biens Immobiliers

  • Contrats de vente : Le droit immobilier régit les modalités de la vente de biens immobiliers, incluant la rédaction et la signature des promesses de vente, des compromis de vente et des actes de vente définitifs. Les contrats doivent respecter certaines formalités pour être valides et opposables.
  • Droit de préemption : Certaines collectivités publiques disposent d’un droit de préemption, leur permettant d’acquérir en priorité un bien mis en vente dans certaines zones géographiques.
  • Diagnostics immobiliers : Avant la vente, le vendeur doit fournir un certain nombre de diagnostics techniques (amiante, plomb, termites, performance énergétique, etc.) afin d’informer l’acquéreur sur l’état du bien.

2. Droit de la Construction

  • Permis de construire : La construction de bâtiments nécessite l’obtention d’un permis de construire délivré par la mairie. Ce document atteste de la conformité du projet aux règles d’urbanisme en vigueur.
  • Contrats de construction : Les contrats entre les maîtres d’ouvrage et les constructeurs (contrat de construction de maison individuelle, contrat de promotion immobilière) doivent être rédigés avec précision pour définir les droits et obligations de chaque partie.
  • Responsabilités des constructeurs : Le droit immobilier impose aux constructeurs une garantie décennale, couvrant les dommages compromettant la solidité de l’ouvrage ou le rendant impropre à sa destination pendant dix ans après la réception des travaux.

3. Baux et copropriété

  • Baux d’habitation : Les contrats de location pour les logements sont strictement encadrés par la loi, notamment par la loi du 6 juillet 1989. Celle-ci fixe les règles relatives à la durée du bail, au dépôt de garantie, aux augmentations de loyer et aux conditions de résiliation.
  • Baux commerciaux : Les baux commerciaux, régis par le Code de commerce, sont destinés aux locaux à usage commercial, industriel ou artisanal. Ils prévoient des dispositions spécifiques concernant la durée du bail (généralement neuf ans), le droit au renouvellement et l’indemnité d’éviction.
  • Copropriété : La gestion des immeubles en copropriété est régie par la loi du 10 juillet 1965 et le décret du 17 mars 1967, qui définissent les droits et obligations des copropriétaires, ainsi que le rôle du syndic de copropriété.

4. Urbanisme et Aménagement du Territoire

  • Plans locaux d’urbanisme (PLU) : Les PLU déterminent l’affectation des sols et les règles de construction dans chaque commune. Ils sont essentiels pour la planification et l’aménagement du territoire.
  • Autorisation d’urbanisme : Outre les permis de construire, d’autres autorisations d’urbanisme peuvent être requises, comme les déclarations préalables de travaux ou les permis d’aménager.
  • Contentieux de l’urbanisme : Les décisions d’urbanisme peuvent faire l’objet de recours devant les tribunaux administratifs, notamment pour contester la légalité d’un permis de construire ou d’un PLU.

5. Fiscalité Immobilière

  • Taxe foncière et taxe d’habitation : Les propriétaires de biens immobiliers sont soumis à la taxe foncière, tandis que les occupants, qu’ils soient propriétaires ou locataires, sont redevables de la taxe d’habitation.
  • Plus-value immobilière : La vente d’un bien immobilier peut générer une plus-value imposable, sous certaines conditions. Des abattements pour durée de détention peuvent réduire le montant de l’imposition.
  • Droits de mutation : Les transactions immobilières sont soumises à des droits de mutation (aussi appelés frais de notaire), calculés en pourcentage du prix de vente.
Le droit immobilier est un domaine complexe qui touche de nombreux aspects de la vie quotidienne et de l’activité économique. La maîtrise des règles juridiques qui le composent est essentielle pour sécuriser les transactions immobilières, protéger les droits des parties et garantir une utilisation harmonieuse et durable du territoire. Les Avocats spécialisés en droit immobilier jouent un rôle crucial en conseillant et en représentant leurs clients dans toutes les problématiques liées à ce domaine.

Comment le CABINET CONSTANCE peut vous accompagner en droit immobilier

Un Avocat en droit immobilier est un professionnel juridique spécialisé dans les questions relatives aux biens immobiliers, allant de l’acquisition et la vente à la gestion locative, en passant par la construction et l’aménagement du territoire. Il joue un rôle crucial en conseillant et en représentant ses clients dans toutes les transactions et litiges immobiliers.

CABINET CONSTANCE vous accompagne en matière de :

1. Conseil et Assistance lors de l’Acquisition et de la Vente de Biens Immobiliers

Vanessa PINTO HANIA est mandataire en transactions immobilières, inscrite au Marché Immobilier des Avocats. Ses domaines d’intervention sont les suivants :
  • Due diligence : Elle réalise des vérifications approfondies pour s’assurer que le bien immobilier est exempt de vices cachés, de charges ou de litiges en cours. Il examine les titres de propriété et les documents relatifs au bien.
  • Rédaction et négociation des contrats : Elle rédige les promesses de vente, les compromis de vente et les actes de vente définitifs, en veillant à ce que les intérêts de son client soient protégés. Elle participe également à la négociation des termes et conditions des transactions.
  • Formalités administratives : Elle s’occupe des démarches administratives nécessaires à la conclusion de la transaction, y compris l’enregistrement des actes et le paiement des droits de mutation.

2. Gestion des Litiges Immobiliers

  • Contentieux de la propriété : Elle intervient dans les litiges relatifs à la propriété des biens immobiliers, tels que les conflits de voisinage, les servitudes, les bornages et les expropriations.
  • Litiges locatifs : Elle représente ses clients (propriétaires ou locataires) dans les différends concernant les baux d’habitation et les baux commerciaux, incluant les expulsions, les révisions de loyer, et les réparations locatives.
  • Construction et vices cachés : Elle gère les litiges liés à la construction, comme les malfaçons, les retards de livraison et les non-conformités. Il peut engager des actions en responsabilité contre les constructeurs, les architectes ou les autres parties impliquées.

3. Conseil en Gestion Locative

  • Rédaction de baux : Elle rédige les baux d’habitation, les baux commerciaux et les baux professionnels, en veillant à la protection des droits des propriétaires et des locataires.
  • Gestion des conflits : Elle intervient en cas de litiges entre propriétaires et locataires, qu’il s’agisse de non-paiement de loyer, de restitution du dépôt de garantie ou de non-respect des obligations contractuelles.
  • Réglementation et conformité : Elle conseille sur les réglementations applicables aux locations, comme la loi Alur, et s’assure que les baux sont conformes aux dernières dispositions légales.
Un Avocat en droit immobilier est un allié essentiel pour toute personne ou entreprise impliquée dans des transactions ou des litiges immobiliers. Grâce à son expertise, il assure la sécurité juridique des opérations, protège les intérêts de ses clients et offre des solutions adaptées à chaque situation. En tant que conseiller de confiance, il permet de naviguer sereinement dans le domaine complexe et en constante évolution du droit immobilier.

Votre avocate

Actualités

Précisions sur le délai de prescription de l’action en paiement : le cas du billet à ordre

Publié le : 09/07/2024 09 juillet juil. 07 2024 10h37 10 37
Droit bancaire / Comptes et moyens de paiement
Précisions sur le délai de prescription de l’action en paiement : le cas du billet à ordre
Par définition, le billet à ordre est un document par lequel le tireur (souscripteur), se reconnaît débiteur du bénéficiaire, auquel il promet le p...

Moyens de paiement -Cartes bancaires : comment éviter d'être victime d'une fraude ?

Publié le : 18/06/2024 18 juin juin 06 2024 08h13 08 13
Droit bancaire / Comptes et moyens de paiement
Moyens de paiement -Cartes bancaires : comment éviter d'être victime d'une fraude ?
Dans la majorité des cas, les fraudeurs s’attaquant aux moyens de paiement usurpent votre numéro de téléphone puis se font passer pour des tiers de...

Le Droit Bancaire : Un Pilier Essentiel du Système Financier

Publié le : 14/06/2024 14 juin juin 06 2024 11h28 11 28
Publications
Publications / Droit bancaire
Le Droit Bancaire : Un Pilier Essentiel du Système Financier
Le droit bancaire constitue l'un des piliers essentiels du système financier moderne. Il englobe l'ensemble des règles juridiques qui régissent les...
<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
AZKO © 2024
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK